mardi 18 février 2014

Tuto : bloquer et durcir un ouvrage de frivolité

Je viens de terminer le petit voilier du TIAS 2014,
il gondole et a besoin d'être bloqué.
J'en profite donc pour vous montrer comment je procède.


Si l'on veut uniquement bloquer sans rigidifier, on utilise uniquement de l'eau.

Par contre si l'on veut rigidifier l'ouvrage, il faudra utiliser un produit spécifique, ce qui conviendra bien pour les bijoux, les décorations à suspendre ou encadrer, ou encore les napperons.


LE MATERIEL :


- des épingles
- un coton tige (ou un pinceau)
- un support dans lequel on plantera les épingles qui maintiendront l'ouvrage (j'utilise un morceau de tapis de sport)
- un vieux torchon (qui servira à protéger le support en absorbant le produit utilisé)
- du durcisseur pour dentelle : je l'achète en mercerie, c'est bon marché (moins de 5 euros le flacon). On le trouve toujours dans cette présentation un peu artisanale. 
   L'étiquette précise comment l'utiliser et ce qu'il contient (le méthanol et le toluol). Je l'utilise toujours devant une fenêtre ouverte afin d'éviter d'en respirer les vapeurs, car c'est un produit toxique par inhalation.Il faut donc être prudent !

   On peut utiliser d'autres produits pour rigidifier un ouvrage : l'amidon en bombe ou la fécule de maïs (Maïzena) par exemple.

   Pour plus d'information sur différents produits disponibles, je vous invite chez Fil à Croquer pour lire son article "Quel produit utiliser pour raidir un peu vos réalisations en frivolité".


   On peut aussi utiliser uniquement de l'eau, ça ne rigidifie pas, mais ça suffit si l'on veut juste bloquer et mettre l'ouvrage en forme. Il suffit de mouiller l'ouvrage, de l'épingler, puis de le laisser sécher.




LA TECHNIQUE

Que ce soit avec n'importe quel produit,
j'utilise la même technique.

On voit que l'ouvrage gondole, il a besoin d'être mis en forme !
La coque et le mât ne sont pas droits, les voiles ne sont pas lisibles.

Je commence par positionner le torchon sur mon support, puis je pose l'ouvrage dessus. 
Je m'installe sur ma planche à repasser devant une fenêtre ouverte pour ne pas être incommodée par l'odeur du produit.


   Je vais commencer par fixer la structure du bateau en commençant par la coque.
   Je me sers d'une règle comme repère et je plante les épingles à intervalles réguliers pour maintenir la ligne souhaitée.

  Il faut bien sûr éviter d'abimer les noeuds : j'ai ici planté les épingles à la base des split rings.






  Sauf exception, il faut vraiment éviter de mettre des épingles dans les picots sous peine de les déformer. 
   Là je l'ai fait pour pouvoir donner la forme arrondie souhaitée au bout de la coque.
  Je pique les autres épingles au-dessus ou au-dessous des arceaux sans les transpercer pour les maintenir en place.


   

   Je passe ensuite au mat. Je me sers d'une règle pour qu'il soit droit et perpendiculaire à la coque.
   Comme pour la coque, je place mes épingles à la base des split rings, et une à l'intérieur de l'anneau du haut pour étirer légèrement le mat.


   Je passe ensuite à la petite voile. Pas beaucoup de travail ici, elle est plate. Je me contente de placer quelques épingles à l'intérieur des arceaux pour mieux dessiner les arrondis.


   Je termine par la grande voile qui est très gondolée.
Je commence par le bas, et je monte progressivement.



   Là encore, je ne pique surtout pas les épingles dans les noeuds. Je maintiens juste les arceaux en plaçant les épingles à l'intérieur pour pouvoir les étirer légèrement vers l'extérieur;
et je pique les épingles à l'intérieur des anneaux pour les positionner à l'endroit souhaité.






L'ouvrage est plat et en forme. Il faut maintenant le fixer et le durcir un peu pour qu'il garde cette forme.


Si vous utilisez du durcisseur, éviter de respirer les vapeurs du produit.
   Je trempe le coton tige dans le durcisseur et je l'applique sur la totalité de mon ouvrage pour l'imbiber de produit. 
   Il est possible d'appliquer le durcisseur au pinceau (si l'ouvrage est plus grand) ou au spray.
   

   On voit que l'ouvrage et le torchon sont humides : on a terminé !






Je laisse maintenant mon ouvrage sécher, toujours dans une pièce bien aérée.
Puis j'enlève les épingles... tadaam !

Après / avant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires:

  1. Très beau travail! Je vais essayer de trouver le produit pour dentelle car avec la maïzena j'ai fait un véritable carnage! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai acheté le mien en mercerie, enfin je l'ai commandé et elles l'ont fait préparé.
      Bon du coup, j'essaierai la maïzena sur un échantillon avant de tester sur un bel ouvrage ;)

      Supprimer
    2. 1 cs de Maizena pour 50 ml d'eau, dans un flacon spray. Quelques pulvérisations pour humidifier (sans détremper) l'ouvrage. Ensuite je place mon ouvrage sous un torchon et repassage à fer très chaud sans vapeur et sans appuyer pour ne pas écraser les noeuds. Et enfin, si l'ouvrage est encore humide après ça, je le laisse sécher à plat à l'air libre. Le résultat est nickel. :)

      Supprimer
  2. C'est super intéressant ! Je garde précieusement, comme tout le reste, pour le jour où j'aurai craqué !
    Question subsidiaire : sur les dernières photos, on dirait que le produit a légèrement modifié les couleurs. C'est vrai, ou c'est juste l'angle de vue qui a changé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est la luminosité de la prise de vue qui est différente.
      Les fils foncent lorsqu'ils sont humidifiés, puis retrouvent leur couleur en séchant.

      Supprimer
  3. merci pour le lien vers mon article :) :)
    J'admire ta patience de faire des tutos avec des photos à chaque étape...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore créer des tutos. Le prochain ça sera peut être sur les différentes sortes de raccords...

      Supprimer
    2. ahhhhhhhhhhhhh !!!! c'est vrai que les raccords ne sont pas si évidents à faire.
      Tu vas devenir une pro du tatting :) ;)

      Supprimer
    3. Ah ah ! J'aimerais bien ;)
      Je voudrais aussi faire une bibliothèque de frivolité aussi, avec descriptif des livres que je récupère.

      Supprimer
  4. Super tutorial (comme d'hab).

    Si je veux juste 'bloquer' mes ouvrages de dentelle, je les mouille à l'eau, enlève l'excès en tapotant doucement avec une serviette éponge (sans torsader l'ouvrage), puis j'épingle l'ouvrage (pas dans les nœuds, juste autour comme précisé dans ton tuto) sur une planche en mousse de 15 mm d'épaisseur (vendue au Dollar Store pour protéger les genoux quand on s'agenouille dessus pour jardiner). Je laisse sécher, et voilà.

    Si l'ouvrage nécessite d'être amidonné, j'utilise un vaporisateur d'apprêt (en spray manuel), comme ceux utilisé pour les cols et manches de chemises. La marque que j'ai trouvé en supermarché ici (Canada) s'appelle Beacon Stiffen Stuff. J'épingle mon ouvrage sur le bloc de mousse comme précédemment, puis j'applique l'amidonnage au spray. Je laisse sécher. Suivant la rigidité souhaitée, plusieurs 'couches' peuvent être appliquée, sur l'un et/ou l'autre des côtés.

    Ton voilier est très élégant dans ces couleurs. Bravo pour t'être attaquée aux anneaux fendus juste un mois après tes débuts en frivolité.

    RépondreSupprimer
  5. Anne-Marie Naudin18 février 2014 à 21:37

    Sans vouloir faire de pub, le durcisseur à dentelle se trouve entre autres,sur le site de l'école de dentelle du Puy-en-Velay,et je crois sur le catalogue Buttinette,ainsi que chez Rolande Deliever .
    j'ai fait moi aussi le TIAS de Jane Eborall.Très drôle et instructif....

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je suis ce blog en sous-marin depuis quelques temps. J'aime beaucoup ce que tu fais et tu m'as vraiment donné envie de me lancer dans le crochet !
    Je sors de l'ombre pour te signaler que le produit de durcissement que tu utilises est très toxiques par inhalation. Je suis spécialiste du risque chimique et je voulais vous prévenir que ces substances sont très dangereuses (je vous invite à visiter les pages Wikipedia du methanol et du toluene/toluol).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je fais donc bien de m'installer devant la fenêtre ouverte alors!!
      J'imagine qu'une fois sec, le produit en question ne présente pus de danger?

      Supprimer
    2. Ce qui est fou, c'est qu'il n'y a aucune précaution d'emploi sur le flacon.

      Supprimer
    3. Une fois sec il n'y a plus de risque car il s'agit de solvants très volatiles.

      Je suis aussi très surprise qu'il n'y ai aucune mention de danger sur ce produit, c'est complètement illégale car ces deux solvants font parties des substances soumises à autorisation de mise sur le marché par l'UE.
      Les règles de sécurité pour les produits utilisés dans l'artisanat sont souvent oubliés (malheureusement).

      En tout cas, prends bien soin de toi et continue de nous faire des jolies ouvrages :).

      Supprimer
  7. Tu me donnes envie de me mettre a la frivolité ! j'aime le résultat !

    RépondreSupprimer
  8. bonjour
    pour ma part j'utilise pour la première fois ce produit powertex
    et bien faire attention car les epingles rouilles j'ai frivoleté en blanc cela a tienté mon travail
    j'etais decue j'ai essayé avec toute sorte d'epingle.....

    RépondreSupprimer

Merci d'avoir laissé un commentaire, et à bientôt ^_^
Thank you for leaving a comment !